Comparez les assurances auto,
en moins de 2 minutes
Simple, rapide et gratuit !
  • Meilleur prix
  • Meilleurs remboursements
  • Meilleures assurances auto
Remplissez le formulaire et comparez :
Lancez le comparateur
Accueil Assurance auto Sinistres et situations Collision avec un animal sauvage

Assurance auto et collision avec un animal sauvage

Lors de certains trajets, notamment dans les campagnes, vous pouvez être confronté à une collision avec un animal sauvage. C'est ainsi que chaque année on recense entre 30 000 et 40 000 collisions avec un animal sauvage (sangliers, cerfs, chevreuils etc...). Vous vous demandez quelles sont les procédures à adopter pour être indemnisé ? Nos éléments de réponse dans ce dossier.

Dommages matériels :

Lors d'une rencontre malencontreuse avec un animal sauvage, il faut savoir que vous ne recevrez aucune indemnité de votre assureur si vous êtes assuré au tiers. Mieux vaut donc se renseignez avec les différentes assurances susceptibles de vous assurer tous risques, surtout si vous habitez des zones à « risques » (campagnes, proximité de forêts etc...).

En revanche si vous êtes assuré tous risques, quelques précautions sont à prendre :

Immédiatement après l'accident contactez la gendarmerie

N'hésitez pas à prendre des photos (via un smartphone par exemple) , à faire témoigner un tiers ou même à prélever un poil de l'animal afin d'avoir des preuves à fournir à votre assureur

Faire une déclaration auprès de votre assureur dans les 5 jours ouvrés suivant l'accident

Si ces étapes sont respectées, il n'y a aucune raison que votre assureur ne vous verse pas des indemnités. Là encore les montants des indemnités varient d'un assureur à l'autre. Il est cependant possible que votre assureur envoie un expert habilité à évaluer les dégâts causés à votre voiture.

Dommages corporels :

Si l'un de vos passagers subis des dommages corporels suite à l'accident, pas de panique : c'est votre assurance qui vous indemnisera au titre de la garantie responsabilité civile (garantie automatiquement comprise dans votre contrat et ce quel que soit votre assureur).

Si vous-même êtes blessé en qualité de conducteur, vous serez indemnisé par votre assureur uniquement si vous avez souscrit à une option « garantie conducteur » dans votre contrat. Si tel est le cas vous serez indemnisé par votre assureur. L'indemnisation pourra être totale ou partielle en fonction des assurances auto. Autant se renseigner auprès de différents assureurs pour comparer leurs offres.

Si vous n'avez pas d'assurance conducteur ou si vous n'êtes que partiellement indemnisé, le fond de garantie automobile ou FGA (loi du 31 décembre 1951) pourra vous indemniser. Pour cela votre assureur ou vous-même devez adresser une lettre recommandé au FGA dans un délai maximum de 3 ans suivant l'accident. Sachez tout de même que les délais de remboursement seront souvent plus longs qu'auprès d'un assureur.